dimanche 8 février 2009

Lesdiguières : dernière saison

Je reprends ce terme désormais familier aux amateurs de séries pour simplement dire qu'avec la description des 3 ouvrages de ce week-end, je clos ma description d'ouvrages sur Lesdiguières.

Pour commencer, c'est le monumental ouvrage du comte Douglas et de Joseph Roman :
Actes et correspondance du connétable de Lesdiguières, publiés sur les manuscrits originaux, Grenoble, 3 volumes, 1878, 1881 et 1884.

C'est un ouvrage de référence, qui a été largement utilisé par Stéphane Gal dans son étude récente sur Lesdiguières. Mais comme chez moi, le bibliophile n'est jamais loin de l'amateur d'histoire, j'ai d'autant plus de plaisir à décrire cet exemplaire qu'il rassemble toutes les qualités du bel objet bibliophilique.

La reliure : demi chagrin à coins, d'exécution impeccable, signée Guétant (à propos, si quelqu'un en sait plus sur ce relieur, je suis intéressé).


La provenance : la bibliothèque de l'érudit dauphinois Pierre Saint-Olive, avec son bel ex-libris (probablement celui que je préfère de tous ceux que je possède).


Il a truffé son exemplaire d'une lettre manuscrite de Lesdiguières et de 3 gravures le représentant :





On en oublierait presque de dire que c'est un bel ouvrage, à la page de titre orné du blason en couleurs et doré de Lesdiguières, imprimé sur un beau papier de Hollande, des papèteries BFK de Rives (cet exemplaire est un des 125 sur Hollande).


Arrêtons- là, cela va rendre certains jaloux. Pour compléter, une petite curiosité : un ouvrage autographié, tiré à 45 exemplaires, donnant le : Catalogue des pièces réunies jusqu'ici (1er septembre 1866) pour servir à la publication des : Documents relatifs à Lesdiguières, entreprise sous les auspices et avec le concours de l'Académie Delphinale. Ce catalogue fait suite à une première tentative avortée de publier la correspondance de Lesdiguières.



Pour finir, le week-end a vraiment été bibliophilique. J'en avais déjà parlé, mais j'ai décrit plus complètement un ouvrage publié à Leipzig en 1724, qui est une entrevue imaginaire au "Royaume des Morts", entre Lesdiguières et César, duc de Vendôme. C'est un ouvrage en allemand, publié par David Fassmann, qui appartient à une série d'entretiens imaginaires parue sous le titre de : Gespräche in dem Reiche derer Todten
Je reproduit la page de titre et la gravure en frontispice. Si un lecteur germanophone peut me lire et me traduire cette page de titre, j'en serai heureux (je n'ai aucune notion d'allemand et Google traduction a tout de même du mal à traduire l'allemand).



Là aussi, ce qui ajoute quelque chose à cet exemplaire, c'est la très belle reliure en plein maroquin rouge, signée par Yseux, successeur de Thierry-Simier et surtout les armes d'Henriette, duchesse de Vendôme, qui ornent les plats.



Ce qui fait la saveur de cette provenance, c'est que je possède un ouvrage dont cette même Henriette, duchesse de Vendôme est l'auteur. C'est : Fleurs des Alpes, publié en 1928 par Gonin, à Lausanne, illustré de 116 aquarelles de la dite princesse. L'exemplaire que je possède contient en plus deux aquarelles originales. Je me fais un plaisir de vous présenter la plus belle.


Cette autre aquarelle représente une Anémone printanière au col du Lautaret avec la Meije dans le fond.


1 commentaire:

Bertrand a dit…

Très beau billet-passion !

Mais que ferait-on sans la passion ?

Bonne semaine.

Amitiés,
Bertrand