jeudi 27 août 2015

Les Dynastes, Pierre Van der Meulen, illustré par Samivel, 1948

En février 1942, en plein occupation, paraissait le premier roman du président du Tribunal civil de Valence, Pierre Van der Meulen. Les Dynastes est un roman fantastique dans un village des Alpes au pied d'une montagne inaccessible : enchantement, sorcellerie, vengeance, meurtres, etc. Le village et tous les lieux géographiques ne sont pas situés, mais il est aisé de situer l'action dans les Hautes-Alpes. En particulier, ce village abrite une communauté protestante, ce que l'on ne trouve que dans cette région.

En 1948, Samivel apporte son talent d'illustrateur pour une nouvelle édition, toujours éditée par Arthaud, à Grenoble. Cela donne un beau livre de bibliophilie, comme on les faisait à cette époque, sur beau papier, en feuilles, sous emboîtage. J'ai eu du plaisir à lire ce livre, mais, encore plus, à découvrir les illustrations de Samivel, dont certaines (je pense à l'image de la femme nue, morte), sont inhabituelles chez lui, ou, pour être plus précis, n'appartiennent pas aux images traditionnellement associées à Samivel, peut-être à tort.

Cette édition contient la reproduction de 15 aquarelles de Samivel, qui se répartissent en 6 gravures en tête de chacune des 6 parties et 9 gravures en pleine page.

Les 6 gravures en tête des 6 parties de l'ouvrage :







Les 9 gravures en pleine page :










 
L'édition originale publiée en 1942 contenait 4 planches photographiques en noir et blanc. Pas plus que pour le texte, ces photos ne sont légendées, ni situées.





Pour en savoir plus sur ces deux éditions, vous trouverez plus d'informations en cliquant ici.

J'ai vainement essayé d'en savoir plus sur Pierre Van der Meulen. J'imaginais qu'un auteur de 8 ouvrages, plus quelques contributions, lauréat de 2 prix décernés par l'Académie français, aurait laissé quelques traces. Malgré cela, sur Internet, je n'ai rien trouvé. C'est visiblement un auteur tombé dans le plus complet oubli car on ne trouve aucune notice biographique qui lui est consacrée sur Internet. On ne sait même pas s'il s'agit de son nom ou d'un pseudonyme. Grâce à un entretien accordé au journal Le Journal : « Au tribunal de Valence, quelques instants avec Pierre Van der Meulen », dans le numéro du 12 août 1942 (consultable ici), on apprend qu'il est président du tribunal de Valence en 1942, après des études de droit à Paris, en vue de préparer un doctorat. Il a été lycéen à Grenoble, où il a été condisciple d'Henri Petiot, connu sous le nom de Daniel-Rops. Grâce au catalogue CCFr, on peut reconstituer sa bibliographie. On constate qu'il débute par la poésie en 1938. Son premier roman est Les Dynastes, paru en 1942. Ensuite, les romans se succèdent à un bon rythme jusqu'au dernier, paru en 1947. Après, c'est un silence qui semble complet. On en déduit tout de même qu'être président d'un tribunal sous l'Occupation laissait suffisamment de loisir pour écrire...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Monsieur

S'Agissant des magistrats il existe un site tristan.u-bourgogne qui les répertoire.

A la date de 1942 on trouve effectivement un
Jean Henri Achille VAN WAETERMEULEN

Né le : 02/02/1902 à Cherbourg [Manche]

Président de Valence officier de la légion d'honneur

Cordialement

. C. Teissier

Bibliothèque dauphinoise a dit…

Merci pour cette information. C'est une bonne piste. Je vais creuser, d'autant plus que j'ai trouvé cela :
http://gw.geneanet.org/jlaune?lang=fr&p=jean+henri+achille&n=van+waetermeulen
Cordialement