dimanche 3 janvier 2010

Vœux 2010 et bilans

Pour vous présenter mes vœux pour cette année, je reprends cette gravure de Jean Chièze qui me semble le meilleur résumé, comme l'emblème, de ma bibliothèque. On y reconnaît le blason du Dauphiné, complété de la Meije, sommet mythique du massif des Ecrins.

Je vous souhaite donc une bonne et heureuse année. Pour mes lecteurs bibliophiles, qu'elle soit riche en découvertes, pour les lecteurs dauphinois, que votre connaissance et votre amour de votre coin de terre s'enrichissent encore, pour les amoureux de la montagne, que cette année vous apporte encore et toujours ces joies incomparables que seule la montagne peut donner.

La fin de l'année est toujours celle des bilans. Je voulais faire une sélection des 5 livres que je considère comme mes acquisitions les plus attachantes de l'année 2009. En définitive, je n'y suis pas arrivé. Je me suis arrêté à 14 livres.

D'abord, il y a ces livres qui sont des témoignages sur l'histoire du Dauphiné. Ces 3 livres rythment quelques unes des grandes étapes de l'intégration du Dauphiné au Royaume de France, depuis le transport de la Province en 1349. Ces étapes sont toutes des jalons dans la perte des libertés provinciales.

Le premier livre est l'édition de 1619 du
Statuta Delphinalia, de la bibliothèque Prunier de Saint-André (info sur ce blog : ici et sur mon site : ici).


Le deuxième est une édition de 1689 de l'ordonnance d'Abbeville. Le bibliophile qui l'a fait relier au XIXe siècle, a eu le soin de conserve le beau papier des couvertures d'attente (info sur ce blog : ici et sur mon site : ici).



Le troisième est un très bel exemplaire du
Plaidoyez pour le Tiers Estat, par Antoine Rambaud, de 1600, relié dans un beau vélin doré et entièrement réglé (info sur ce blog : ici et sur mon site : ici). C'est le plus ancien livre de ma bibliothèque.




Les deux petits ouvrages suivants sont aussi des témoins de l'histoire du Dauphiné. Je les ai achetés plus pour l'ancienneté de l'édition et la reliure. Ce sont tous les deux des éditions de Jean Nicolas, célèbre dynastie de libraires grenoblois, active de 1608 à 1681, dont j'ai déjà parlé sur ce blog (voir ici) :
Histoire du Chevalier Bayard, de 1650 et Les Vies de François de Beaumont, baron des Adrets, de Charles Dupuy, seigneur de Montbrun et de Soffrey de Calignon, chancelier de Navarre, de Guy Allard, de 1675. Seul le premier a été décrit (info sur ce blog : ici et sur mon site : ici).



Pour faire la transition, un recueil d'eaux-fortes sur le Dauphiné, publié en 1860, absent de toutes les bibliothèques et les bibliographies :
Souvenirs du Dauphiné, de J. Mollard.



Pourquoi la transition ? Parce que cette dernière eau-forte nous fait passer au thème de la montagne, qui est représenté cette année par un grand classique de la littérature alpestre, ouvrage fondateur de la découverte des Alpes :
Escalades dans les Alpes de 1860 à 1869, d'Edouard Whymper, édition originale de la traduction française par Adolphe Joanne en 1873.


A défaut de trouver la très rare édition originale anglaise, je me suis "contenté" de la 5e édition :
Scrambles amongst the Alps in the years 1860-69, d'Edward Whymper, 1900


Je n'ai pas décrit ces deux ouvrages, mais j'ai eu l'occasion d'en parler à propos de la pré-publication dans
Le Tour du Monde, 1872, de quelques pages de la traduction (info sur ce blog : ici, sur mon site : ici et sur Edward Whymper : ici).


Autre "incunable" de la littérature alpine, les deux rares volumes de
Peaks, Passes and glaciers, publiés par l'Alpine Club en 1862. Peut-être pas "incunable" pour la découverte des Alpes, mais sûrement "incunable" pour l'exploration du Haut-Dauphiné, dont le Massif des Ecrins. Ils contiennent en particulier le récit de la première ascension du Mont-Viso en 1861 et une des premières représentations de la Barre des Ecrins.

Enfin, cette plaquette de Paul Helbronner, sur une ascension de la Meije (3987 m), avec un beau panorama photographique dépliant de plus de 2 m de long ! (info sur ce blog : ici et sur mon site : ici).


Avant de conclure, deux ouvrages :

Un compte-rendu en 2 volumes du
Congrès de la Houille blanche. Septembre 1902, avec un beau portrait d'Aristide Bergès par Alfons Mucha (info sur ce blog : ici).



Un roman pour enfant de Jules Taulier
Les deux petites Robinsons de la Grande-Chartreuse, un bel exemplaire sur papier de chine qui met particulièrement en valeur les gravures d'Emile Bayard (info sur ce blog : ici et sur mon site : ici).





Pour finir, j'ai complété ma bibliothèque consacrée à Dominique Villars (botaniste haut-alpin 1745-1814, qui m'intéresse particulièrement) :

Son premier ouvrage publié, le
Flora Delphinalis, de 1785, de la bibliothèque d'Eugène Chaper, puis de la 6e vente Berès. La persévérance étant une qualité de bibliophile, je suivais à la trace cet exemplaire depuis la vente Berès de décembre 2007 (info sur ce blog : ici et sur mon site : ici).


Enfin, probablement ma plus belle acquisition de l'année, belle non par la qualité matérielle de l'exemplaire, mais par son unicité. C'est l'exemplaire personnel de la
Bibliothèque du Dauphiné, de Dominique Villars, qu'il a complété de nombreuses notices biographiques de botanistes dauphinois et, plus émouvant, d'une autobiographie où perce son amertume de ne pas avoir été reconnu par ses compatriotes.



Cet exemplaire cache ces trésors sous des dehors très modestes (info sur ce blog : ici et sur mon site : ici).



Ce cheminement parmi mes acquisitions de l'année trace le portrait de ma bibliothèque en cours de constitution. Pour ceux qui veulent suivre cette voie, je ne peux que conseiller la persévérance, la chance qui, comme chacun sait, se décrète, la patience et surtout l'amour des livres.

Autres bilans de ce début d'année, ceux de ce blog et du site associé :
Bibliothèque-Dauphinoise.

Pour le blog, la fréquentation a continué à augmenter fortement. En 2009, j'ai frôlé les 5000 visites, à 4 993. C'est une augmentation notable par rapport à 2008, avec 1496 visites, sans parler des modestes 76 visites de 2007. La fréquentation a surtout augmenté à la fin de l'année. Jusqu'en août, la moyenne était de l'ordre de 300/350 visites par mois. En décembre, j'ai atteint 738 visites. Les moteurs de recherches (pour ne pas dire LE moteur de recherche) m'amènent 50 % des visites. Le reste se partage entre les visites directes (32 %) et celles en provenance d'autres sites (23 %), avec une mention particulière pour Le bibliomane-moderne, qui m'amène un flux continu et régulier de visite, mais aussi le Blog du Bibliophile et BiblioMab. J'en profite pour saluer le travail de ces trois blogs, chacun avec son style et ses centres d'intérêts.
Le sujet ne prêtant guère à l'internationalisation, 93 % des visites viennent d'Europe et 85 % de France.

Autant que je puisse en juger, les messages qui ont été particulièrement appréciés sont : Dominique Villars, colporteur libraire, qui a eu le plus de commentaires et Un velin doré sur un ouvrage de 1600 ..., probablement auprès des bibliophiles qui ont été sensibles à la beauté de l'exemplaire.

Afin que nul ne l'oublie, ce blog a été créé pour être le pendant plus vivant et plus interactif du site Bibliothèque-Dauphinoise.

L'activité a encore été soutenue en 2009 car j'ai décrit 57 ouvrages (contre 52 en 2008), soit un total de 237 ouvrages depuis la création du site. Par conséquent, la fréquentation continue à progresser, pour représenter 27 442 visites (2008 : 20 784). J'ai eu une pointe en novembre à 2708 visites dans le mois. Le site, comme le blog, n'est pas très international, la France assurant 79 % des visites. Il y a tout de même eu des visites depuis 112 pays du monde.

Les recherches les plus fréquentes pour arriver jusqu'à mon site sont celles qui portent sur les ex-libris, l'histoire du Dauphiné, la topographie, les nobiliaires du Dauphiné et l'histoire des familles, le patois du Dauphiné (sujet qui intéresse visiblement beaucoup), mais aussi les requêtes sur des personnes comme Champollion, Guy Allard, Ulysse Chevalier, Diodore Rahoult, etc. Parmi les sujets nouveaux que j'ai traités cette année, il y a beaucoup de recherches sur les torrents de montagne et sur les Vaudois.

La page la plus vue de mon site est toujours celle consacrée à l'ouvrage :
Lettres à Lucie sur le canton de Mens, du pasteur André Blanc, publié en 1844. Ce succès inattendu est dû, comme je l'ai déjà expliqué, au très bon positionnement de l'illustration de la lettre manuscrite qui truffe cet exemplaire. C'est inimaginable le nombre de gens qui cherche une image de lettre manuscrite !

Après les quelques pages générales (Accueil, liste des Ouvrages, liste des personnes, etc), les 15 pages les plus vues sont :
  • Les ex-libris dauphinois.
  • Les images anciennes de la Meije.
  • La carte du Haut-Dauphiné, de Bourcet.
  • L'armorial du Dauphiné.
  • La page thématique sur l'histoire du Dauphiné.
  • Les images anciennes des Ecrins.
  • Les chansons des Alpes Françaises, de J. Tiersot (un nouveau venu dans le palmarès).
  • L'Album du Dauphiné.
  • La plaquette sur le voyage de Colaud de la Salcette en Oisans en 1784.
  • Zizimi, de Guy Allard.
  • La page thématique sur la topographie du Haut-Dauphiné et l'exploration du Massif des Ecrins.
  • La page thématique sur François de Bonne, duc de Lesdiguières (une création de cette année).
  • La page où je me présente.
  • L'album historique du Dauphiné.
  • Souffles d'en-haut, de Roux-Parassac.
Comme l'année dernière, on retrouve quelques pages nouvelles de l'année. Lorsque le sujet rejoint une préoccupation des lecteurs, elles trouvent très vite leur public.

Les 355 pages de mon site ont toutes été visités au moins une fois.

Mais, au delà de ces chiffres, le meilleur encouragement est les nombreux mails que je reçois, dont certains ont conduit à des échanges intéressants. Si certains de mes interlocuteurs lisent ce blog, qu'ils en soient remerciés. Cette année, je remercie particulièrement la Société d'Etudes des Hautes-Alpes, à laquelle j'appartiens, qui a mis un lien sur leur site : seha

En 2010, je vais poursuivre mon travail, en espérant pouvoir continuer à susciter l'intérêt de nombreux amoureux des livres, du Dauphiné, des Alpes et de leur histoire.

4 commentaires:

Bertrand a dit…

Bonne continuation pour 2010 !

B.

Léo Mabmacien a dit…

Merci pour ce bilan 2009 très instructif ! Vous avez fait du bon travail et su le partager auprès des lecteurs. Plein de belles découvertes pour 2010 !

Bien cordialement
Léo

Textor a dit…

Bonne Année 2010, Jean Marc, poursuivez vos présentations que je lis toujours avec beaucoup d'intérêt même si je commente peu ( car on ne peut pas être partout !)
T

Jean-Marc a dit…

Merci pour ces vœux
Jean-Marc